Iris et autres fleurs à bulbes

Le monde fascinant des iris et autres fleurs de jardin
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
La SFIB sur le Net :

Cliquer ICI

Les enregistrements 2017 : voir
ICI

Partagez | 
 

 un iris qui "décoiffe"

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Carphook

avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 23/05/2014

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Dim 30 Juil - 17:20

Je cite :

C'est précisément les clients qu'il faut éduquer :

Si l'on apprenait aux gens à lire entre les lignes

Malheureusement pour vous je sais lire et cette nouvelle récidive (ci-dessus) dans la réponse adressée à Lisa est sans appel et une nouvelle preuve de votre volonté de vouloir éduquer à tout prix.
Vous devez certainement avoir la science infuse, il est étonnant que vous veniez vous perdre sur ce forum à moins de vouloir éduquer les "gens, client" comme moi qui n'ont rien compris.

Ma comparaison avec la grande distribution était une métaphore, désolé vous ne l'avez pas comprise. Comme vous me le faites remarquer prenez le temps de me relire.
Quant au rouge utilisé pour répondre, cela reste très "professoral, très éducatif" dans l'exacte lignée de vos propos.

Les clients, les gens que vous souhaitez éduquer, je les appelles des personnes. Dans chacune de ces personnes il y a une âme, des émotions, une liberté de penser et d'aimer.
Respecter la pensée d'autrui et non vouloir imposer la sienne me semble être la qualité première de l'humilité.

Je n'aurai pas aimé être un de vos "client", car ma liberté de penser aurait pris fin dès avoir franchit la porte de votre entreprise.

Vous faites une fixation sur les catalogues, les photos retouchées, on a la très nette impression que vous êtes une victime de ces entreprises.

Maintenant j'ai du mal à croire que vous aimiez d'anciennes variétés tant vos critères énoncés à la fin de votre premier post sont sélectifs. Vous soufflez le chaud et le froid à la fois...

Vous écrivez un post contre la standardisation et vous définissez des critères sélectifs qui rentre justement dans le cadre d'un standard.

Ensuite,
Je cite :

"Ici vous confondez critères de qualité de ce que doit être une belle plante"


Vraiment désolé, mais je suis très mal éduqué, je ne sais pas lire et je ne comprends pas grand chose aux fleurs.
Néanmoins, j'aime aussi m'attarder par exemple sur une fleur de potiron, pourtant une fleur de potager. Eh oui, mon potager n'est pas le rebus de mes plantes, quelles qu'elles soient, moches, petites en dehors des standards...etc


Et pour terminer, car il ne sert à rien d'épiloguer davantage, votre point de vue est le seul et unique qui tient la route, vous en êtes convaincu, j'irai dans votre vision d'un bel iris par cette proposition...

Pour étayer vos propos et critères de sélection, pourquoi, lors du prochain Franciris ne pas juger les iris sur tous ces critères qui vous sont si chers mais en ôtant les fleurs avant qu'elles ne fleurissent.
Vous pourrez y juger la plante dans le strict respect de vos critères, les fleurs supprimées ne pourront en aucun cas influencer votre jugement.

Très honnêtement, qui fera le déplacement pour venir admirer une plante (iris) sans fleur, mais uniquement pour sa tige, ses branches, ses boutons, sa tenue, ses racines...etc


Ce post sera le dernier en réponse à votre dernier message, il y a beaucoup trop de "MOI JE" dans vos posts.
Et j'ai mieux à mieux à faire. J'ai des iris à planter. Ils sont très moches, versent au premier coup de vent et ne donne quasiment jamais de fleurs.
J'ai hâte de ne pas les voir fleurir l'année prochaine...

Désolé nous ne sommes pas faits pour nous entendre, même si je respecte votre pensée elle n'est pas mienne.



Carphook
Revenir en haut Aller en bas
ROLAND
Modérateur


Messages : 656
Date d'inscription : 11/09/2013
Localisation : GERS

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Dim 30 Juil - 21:10

Toujours d'accord avec Serge 17
Nous disons simplement que le rôle d'un créateur est de mettre sur le marché une plante qui a les qualités horticoles pour donner satisfaction à un amateur de fleur. Un iris qui a une très belle fleur mais aucune qualité horticole comme définie par Serge 17 ou moi ne mérite pas d'être enregistré et mise sur le marché. J'ai dans mon jardin l'exemple d'un semis de Barry Blyth qui a une fleur magnifique (très utilisé en hybridation par Barry et ses amis) mais qui ne sera jamais enregistré parce que très mal branché et qui verse systématiquement.
Quand je reçois mes visiteurs je fais une présentation de l'hybridation et des critères de sélection, il est rare qu'une personne s'éloigne sans s'intéresser, au contraire ils sont avides d'informations et encore une fois leur perception de la beauté des iris évolue.

Ce forum est géré par la SFIB mais il est ouvert à des personnes qui ne sont pas adhérents et je ne suis pas toujours d'accord avec tous les propos tenus surtout quand ils sont désobligeants. 
Je rappelle à chacun, en tant que Président de la SFIB, de respecter les opinions des autres intervenants même s'il ne les partage pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://les-iris-de-laymont.jimdo.com/
Lisa

avatar

Messages : 1581
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 62
Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Dim 30 Juil - 22:00

Roland juste 2 choses : concernant le semis de B Blyth dont tu parles et qui n'est pas enregistré OK, mais j'ai des iris de B Blyth dans mon jardin, enregistrés, dont les critères de "bonne plante" sont quasiment tous absents !!!! Petit, une ou deux branches, floraison TGV, et fleurissant une année par-ci, par-là .... sauf qu'ils sont signés et que tout le monde ou à peu près les a dans son jardin .... alors j'avoue que lorsqu'on se fait "sermoner" à droite ou à gauche pour faire du super top et qu'on voit que ceux qui ont un nom (valable pour tous hein, pas que Barry, qu'il me pardonne, j'adore ses iris!) se permettent d'inscrire du n'importe quoi au milieu du bon, la pilule est un peu dure à avaler, je parle en général bien sûr pas spécialement pour ce monsieur....
Deusio : si j'ai tout compris, ce monsieur approvisionnait une jardinerie ou quelque chose comme ça ? Ces jardineries ou on achète un iris rose qui fleurit bleu !!!! Alors il est vrai que quand on débarque juste sur un forum, on ne commence pas par donner une grande leçon aux autres (qui s'y connaissent aussi bien que lui je pense et qui, eux, hybrident) avec ce ton sentencieux qui apparemment nous a fait le même effet à Carphook et à moi.... Voilà, on récolte ce que l'on sème et ce sera pour moi aussi, ma dernière remarque .... et sans rancune Monsieur, pas de soucis !
Revenir en haut Aller en bas
http://leschatsdhemera.blogspot.com/
serge17

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 29/07/2017
Age : 65
Localisation : Mornac/seudre

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Lun 31 Juil - 0:00

Désolé mais je ne donnais aucune leçon à qui que ce soit, ce n'était pas mon propos. j'avais juste un avis et une réaction à donner en rapport à un propos qui m'avait interpelé. Ce propos qui concernait une critique sur un trop d’exigence des jurys de concours, là où moi je trouve qu'il n'y en à peut-être pas assez ,car " pour moi " je le redis, trop de nouveaux Iris ne sont pas assez fiables, et ne devraient pas être proposés à la vente. Je ne vois pas en quoi j'avais été désagréable, ni agressif. ce sont vos réactions qui m'ont obligées à être plus incisif. J'avoue que je ne m'attendais pas à tant d'ironie dans vos réactions ni d’animosité à mon égard juste par simple divergence d'opinions.

Pour info le rouge c'était juste pour une meilleurs compréhension de la lecture, et donc il ne fallait y voir aucune marque d'impolitesse.

Maintenant que je lis Lisa ci-dessus, je crois  percevoir l'origine de cette agressivité : il me semble ... mais corrigez moi si je me trompe, qu'il y aurait des problèmes de probités dans les  concours et que certains hybrideurs de par leur notoriétés seraient avantagés afin de pouvoir mettre sur le marché des plantes qui chez d'autres obtenteurs moins charismatiques ne le seraient pas?

Dans ce cas je suis d'accord, quelque chose ne va pas ; mais ça n'est pas une raison pour avoir eu cette attitude ironique et agressive à mon égard. Je n'y suis pour rien, et il vous suffisez juste de m'expliquer les dérives observés, j'aurai compris. Ceci dit, ce n'est pas une raison pour que vous autres hybrideurs emboîtiez le même pas.



Oui Lisa je travaillé  dans une jardinerie indépendante et je n'en ai aucune honte car cette jardinerie était  connue et reconnue par toute la profession.

j'avais à coeur d'avoir une collection de plantes rares et de choisir le meilleurs en offre et qualité pour ma clientèle. j'avais des clients collectionneurs qui venaient de loin pour y trouver la plante rare et j'ai eu la grande joie de compter parmi mes client de choix le célèbre Botaniste  aux cheveux verts Patrick Blanc ; qui m'a félicité de la grande diversité végétale que j'offrais à l'époque. Alors non Lisa je n'ai pas à rougir d'avoir travaillé dans une des plus belle jardinerie indépendante de France.
Mais je t'accorde volontiers qu'elles ne sont pas toutes de cet acabit.


Pour info Lisa le plus souvent lorsqu'il y a une erreur d'étiquetage de couleur ou de variété, c'est le plus souvent de la faute du producteur et non du revendeur.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.societe-francaise-acclimatation.fr/forum/
serge17

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 29/07/2017
Age : 65
Localisation : Mornac/seudre

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Lun 31 Juil - 0:24

Pour Carphook : décidément, c'est à désespérer ; vous ne savez ni me lire ni traduire mes propos, que voulez vous , je n'y peux rien.
Vous, en revanche cette fois ci, vous êtes un peu plus lisible, moins d'émoticônes ; vous grandissez.

Allez sans rancunes .
Revenir en haut Aller en bas
http://www.societe-francaise-acclimatation.fr/forum/
ROLAND
Modérateur


Messages : 656
Date d'inscription : 11/09/2013
Localisation : GERS

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Lun 31 Juil - 6:05

Je le redis encore une fois : un iris qui présente de bonnes qualités chez son créateur ne les reproduira pad systématiquement dans votre jardin, c'est particulièrement vrai pour les iris de Blyth (hémisphère sud). Chez lui j'ai constaté au cours de mes visites que les iris qu'il enregistre sont d'excellentes plantes, tous (et vous savez que j'ai environ 70% des iris enregistrés par Barry dans mon jardin) ne sont pas formidables chez moi. C'est vrai pour tous les créateurs et je constate des différences de développement à différents endroits de mon terrain.

Je ne comprends pas pourquoi la phrase "éduquer les clients" a provoqué une telle réaction. Le mot éducation ne me parait pas un gros mot au contraire et je pense que notre rôle est d'apporter des informations à nos visiteurs. Il ne s'agit pas de leur dire que telle fleur est belle mais de leur montrer les qualités horticoles de nos iris pour qu'ils puissent faire leur choix suivant leurs sensations.

Les qualités horticoles que nous mentionnons sont celles qui correspondent à la fiche de jugement des juges internationaux utilisée dans tous les pays.

Dans le concours Franciris nous sommes, le jardinier chef du Parc Floral et moi, les seuls à connaitre le nom des variétés en compétition et leur créateur. Certains iris déjà enregistrés peuvent être reconnus mais je suis certain de la probité de nos juges.
Je pense que dans les autres concours européens, l'anonymat des concurrents est également préservé.
Aux USA, le système de jugement fait que plus un iris est diffusé sur le pays plus il a de chances d'être noté par les juges
Revenir en haut Aller en bas
http://les-iris-de-laymont.jimdo.com/
serge17

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 29/07/2017
Age : 65
Localisation : Mornac/seudre

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Lun 31 Juil - 13:17

j'avais dans ma jeunesse ma plante préféré qui était l'iris : " je vous parle d'un temps ..." les Iris d'alors n'étaient pas aussi extravagants qu'aujourd'hui et d'une manière générale dans des couleurs classiques de bleu et violet. En revanche, ils se tenaient bien droits, sans verser, étaient très prolifiques et florifères. Les fleurs étaient petites mais qui s'en souciait alors?

Je suis il est vrai plus dans une démarche de paysagiste que collectionneur. Ce qui m'importe donc, c'est de mettre dans un jardin une plante fidèle à ce que l'on attend de ses qualités, qui soit à mon goût, et qui s'accorde avec son environnement.

Je ne donne ici aucunes règles aucuns critères de beauté chez l'iris en matière de forme, de couleur; chacun est libre de préférer le rouge au violet, la duplicature à la simplicité d'une corolle, ici, ce qui m'importe, c'est que la plante dans son entier ne se dote pas de perfectibilités juste parce quelqu'un, sous prétexte d'amélioration l'en aura pourvu.
J'ai d'ailleurs le même reproche à faire avec les hémérocalles d'aujourd'hui. C'est vrai, je le reconnais, les fleurs sont extraordinairement belles  et les coloris sublimes, mais cette beauté qu'ils ont gagné ne l'auraient-ils pas perdu en grâce? c'est une vraie question de fond? que j'aurais aimé débattre ici avec des personnes amateurs et passionnés.

j'imagine que la personne ayant flashé sur une belle photo d'iris, ne s'attendait pas à sortir une armada de tuteurs pour soutenir chaque tige de son Iris tellement beau sur catalogue :  Mes vieux iris se passaient bien de cet artifice .

Regardez chez les rosiéristes, ils commencent à faire marche arrière et s'emploient aujourd'hui à créer des rosiers à l'allure plus naturelle, (paysagé ) tentent de retrouver le parfum perdu tout en recherchant toujours à créer des rosiers sains. Dans les années 60, la mode était aux rosiers pour fleurs coupées et donc toutes les créations de l'époque ont visé à faire des roses avec une tige plus longue pour satisfaire au goût de l'époque. Résultat, ils ont créé des rosiers raides pratiquement exsangue de végétation et de feuillage, et surtout en route ils ont perdu l'essentiel pour moi pour une rose : le parfum.
Alors Oui pour les belles fleurs aux belles couleurs aux formes toujours plus tourmentées et généreuses, si cela plait ; mais que les obtenteurs d'iris et d'hémérocalles ne perdent pas à l'instar des rosiéristes les qualités premières de leur fleurs préférées juste pour satisfaire à leur passion ou à la mode.
 Voila, c'est là  toute ma démarche première, ça ce discute ( on n'est pas obligé d'être d'accord )sans agressivité et sans raillerie  

Pour info, je vous donne l'Iris que j'ai dans le jardin ( aujourd'hui j'en ai très peu pour les raisons évoquées plus haut ) et que j'aimerai trouver chez d'autres iris : il s'agit de YAQUINA BLUE ; cela vous donnera une petite idée de ce que je recherche en qualité chez l'Iris.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.societe-francaise-acclimatation.fr/forum/
Lisa

avatar

Messages : 1581
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 62
Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Lun 31 Juil - 14:16

serge17 a écrit:
Maintenant que je lis Lisa ci-dessus, je crois  percevoir l'origine de cette agressivité : il me semble ... mais corrigez moi si je me trompe, qu'il y aurait des problèmes de probités dans les  concours et que certains hybrideurs de par leur notoriétés seraient avantagés afin de pouvoir mettre sur le marché des plantes qui chez d'autres obtenteurs moins charismatiques ne le seraient pas?
Vous n'en êtes pas loin, mais non ce n'est pas ça, je n'ai jamais participé à un concours alors je serais bien en mal de juger .... c'est plutôt une ambiance générale qui m'exaspère et vous avez eu la malchance d'être la goutte qui fait déborder le vase (en ce qui me concerne).... Je collectionne un petit peu et j'hybride à peine .... mais j'ai déjà entendu toutes les leçons données aux "nouveaux hybrideurs", les lignes directives de ce que l'on doit ou pas produire, comme si on était assez bêtes pour garder des plantes qui ne poussent pas, mais ce qui m'agace le plus c'est que nous, les nouveaux, devons faire mieux que les "grands" et ne devrions pas enregistrer d'iris qui ne soient pas parfaits dans l'absolu, c-à-d que nous devons répondre à la fois aux critères de très bonne plante et aux critères de modernité de la fleur (si elle est trop "simple" ça ne va pas) et en plus ne pas faire d'iris qui existent déjà .... donc on va éliminer tous les bleus, les roses, les jaunes, etc.... alors que les "grands", eux, on leur "conçoit" de continuer à le faire ... chaque année .... En plus, tous ces conseils sont donnés par des gens qui pensent tout savoir mais avec lesquels on ne peut pas discuter de certains problèmes qui sont niés (virus), voir cultivés !!!! Ainsi, je n'ai toujours pas pardonné d'avoir fait confiance à des collectionneurs et d'avoir introduit chez moi tellement de virus que j'ai du sacrifier beaucoup d'iris que je n'ai pas remplacés d'ailleurs.... préjudice moral que je n'arrive pas à effacer .... et donc, de ce forum, j'espérais plutôt des solutions à ces problèmes dont on ne peut même pas parler de façon constructive.... je considère donc n'avoir aucune leçon à recevoir de personne et même pas besoin de conseils de la part de personnes qui ne maîtrisent pas les choses .... De plus, ces histoires de mode m'indiffèrent : il y aura bientôt plus d'iris plicata que de bleus, roses, noirs, jaunes, blancs réunis.... vu que tout le monde ne fait plus que ça ! Voilà pourquoi je suis "chatouilleuse" quand on me dit ce que je dois faire ! Désolée, vous êtes mal tombé, d'autant que je suis d'accord avec à peu près tout ce que vous dites, c'est juste la manière .... dans mon profil, il y a écrit à humeur : ça dépend ! Wink Wink Wink Bonne journée ...
Revenir en haut Aller en bas
http://leschatsdhemera.blogspot.com/
serge17

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 29/07/2017
Age : 65
Localisation : Mornac/seudre

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Lun 31 Juil - 19:51

J'entends bien Lisa, mais pardonnez moi, en aucun cas je n'ai accusé qui que ce soit dans ce forum, j'ai juste dit que si on " éduquait les clients, alors sans doute que les problèmes des mauvais Iris pourraient être résolus ; ça allez plutôt dans votre sens, car les dérives  que vous évoquez pourraient probablement changer de fait : sachant que c'est toujours le client qui à raison. A vous de vous faire entendre.

Je suis d'accord avec vous, améliorer une fleur ce n'est pas forcement de la rendre toujours plus grosses, plus double, plus chimérique ou au contraire aller vers une standardisation à l'instar des citrouilles de concours ou des légumes de nos supermarchés ( ce dont faisait allusions Carphook, mais mal à propos à mon sujet.)
Mais alors vient de suite un autre problème : que faire d'un énième bleu qui n'apporte rien de bien nouveau? et si comme vous le dites ce bleu qui n'apporte rien est quand même enregistré au bénéfice des grands noms de l'hybridation alors si ça existe, Oui c'est un problème ... mais pour tout le monde : pour vous, hybrideurs à petite échelle, pour le client, qui se fait avoir en croyant avoir l'iris du siècle, et aussi pour les jurys pour qui c'est un vrai casse tête car tant a été fait dans ce domaine que j'imagine qu'ils doivent être de plus en plus exigeants. Ensuite, il doit peut-être exister des enjeux qui nous dépassent avec ses grands noms de l'Iris. 

Je reviens une fois de plus avec les rosiers. Ce sont bien les clients, aidés en cela par les revues sur le jardin qui ont obligé les Rosiéristes à revoir leur copies, car les gens voulaient retrouver la rose de leur grands-parents : au rosier généreux, à la rose gracieuse, et surtout parfumée. Cela à mis longtemps à germer dans l'esprit des gens, mais il à suffit qu'un célèbre rosiériste Anglais plus visionnaire ou plus rapide que les autres fasse le chemin à l'envers pour remettre sur le marché des nouvelles roses de style roses anciennes pour que tout les autres le suivent et emboîtent le pas. Même si je ne suis pas fan des rosiers anglais que je trouve un peu too Much  d'autes obtenteurs ont fait de bien belles choses
Je ne suis pas fan des iris plicata, j'aime les ameona, les tons frais, les gris, les classiques bleus, violets, les blancs, et les tons chauds et très lumineux. j'aime moins les Iris jaunes, roses, noirs ou avec trop de couleurs mélangées.  
Voili voila
Revenir en haut Aller en bas
http://www.societe-francaise-acclimatation.fr/forum/
Lisa

avatar

Messages : 1581
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 62
Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Lun 31 Juil - 21:15

cat cat cat .... le "enième" bleu sera pour mon plaisir personnel .... cat
Revenir en haut Aller en bas
http://leschatsdhemera.blogspot.com/
Gabs de la Barrussie

avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 17/09/2013
Age : 44
Localisation : brive la gaillarde

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Mar 1 Aoû - 8:35

Lisa , lorsque ça ne te plait pas , tu zappes ....
Pour avoir eu des discussions avec toi , tu n'es pas toujours à l'écoute et tu as souvent l'impression que l'on te donne des leçons .
Tu fais ce que tu veux , ce n'est qu'un forum , tu es libre d'enregistrer les iris que tu veux ....
Je crois faire partie des électrons libres avec mes setosa , mes ensata et mes essais border line avec les barbus , ça me plait , ça plait à certains , le reste je m'en tape .
Gâcher le post sur le bel iris de Seb , par contre c'est pas class . Voilà pourquoi je ne fréquente plus ce forum .
Revenir en haut Aller en bas
Lisa

avatar

Messages : 1581
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 62
Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Mar 1 Aoû - 12:57

Je n'ai dit que du bien sur l'iris de Seb et ce n'est pas moi qui ai relancé le post 3 ans plus tard en reparlant de ce que devrait être un iris.... j'ai suivi le cours c'est tout .... et j'ai le droit de parler tant que je n'émets pas d'insultes ni de propos racistes ..... et moi je ne te juge pas !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://leschatsdhemera.blogspot.com/
gerard raffaelli
Modérateur
avatar

Messages : 1669
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : Touraine

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Mar 1 Aoû - 13:12

Je vais me faire quelques "amis". Je suis totalement d'accord avec serge17.
Je pense que les hybrideurs ne sont pas tous et toujours suffisamment sélectifs. En tout cas, que l'information fournie n'est pas forcément adéquate.
Pour faire simple, je dirai qu'il y a des "iris de jardin": à savoir de bonnes plantes, vigoureuses et florifères, résistant aux maladies et des iris de collectionneurs qui valent par leur potentiel génétique ou l'originalité de leur fleur, mais qui sont souvent de culture difficile ou aléatoire. Cela à mon sens devrait être signalé par le vendeur. 
Bien sûr, il y a un facteur aléatoire : telle plante fera merveille dans tel endroit (sol, climat) et sera une catastrophe ailleurs. En principe, la carrière des honneurs aux Etats-Unis (le même iris est jugé plusieurs années dans de multiples endroits) doit aider à choisir une bonne variété.
Il reste néanmoins beaucoup de facteurs qui interfèrent : la verse dépend pour beaucoup de la nature du sol : dans un sol moyennement lourd, l'iris aura un enracinement plus solide que dans un sol sableux.
Il reste que la culture des iris modernes n'est pas un long fleuve tranquille. Le sachant, on peut (ou non) prendre des risques.
J'ai acheté il y a quelques années de cela un iris à éperon dont je trouve la fleur splendide: 'Westpointer'. Il a une tige assez haute, une floraison séquentielle avec de nombreux boutons. Last but not the least, c'est un iris fragile et capricieux. Fréquemment atteint par la pourriture, se multipliant assez mal, il m'a fallu le déplacer plusieurs fois, le soigner comme une cocotte. Mais bon, je l'aime et cela ne se discute pas…
Quant aux photos trompeuses, elles peuvent être le résultat d'une manipulation du vendeur (comme on peut le voir sur certains catalogues hollandais ou du même type) ou des "performances" des appareils numériques qui contiennent souvent des algorithmes qui font "péter" la photo à l'insu du photographe.

_________________
"On a deux vies, la seconde commence le jour où on a pris conscience qu'on n'en avait qu'une"
Confucius
Revenir en haut Aller en bas
gerard raffaelli
Modérateur
avatar

Messages : 1669
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : Touraine

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Mar 1 Aoû - 13:27

Il y a un proverbe qui dit "il n'y a pas de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre".
Est-ce trop demander qu'on s'exprime sur ce forum sans agressivité ? Qu'on fasse un effort d'empathie avec le propos de l'autre ?
Éduquer est-ce donner des leçons ? (voilà un beau sujet pour bac de Philo)
Personnellement j'ai passé ma vie professionnelle à éduquer et en éduquant à recevoir des leçons. Je n'ai aucun problème à ce sujet et j'ai toujours bonheur à apprendre quelque chose de quelqu'un d'autre.
Pour le reste, le débat porte sur la notion de plaisir personnel et cela ne se discute même pas comme le fait remarquer Gabriel. Mais il n'est pas inutile qu'on explique ici, quelles sont les règles -actuellement- dans les concours d'iris (même si - et c'est mon cas- on pense qu'elles devraient, sur certains points être modifiées).

_________________
"On a deux vies, la seconde commence le jour où on a pris conscience qu'on n'en avait qu'une"
Confucius
Revenir en haut Aller en bas
serge17

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 29/07/2017
Age : 65
Localisation : Mornac/seudre

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Mar 1 Aoû - 20:05

Lisa a écrit:
cat cat cat .... le "enième" bleu sera pour mon plaisir personnel .... cat

Bonjour Lisa

J'entends bien, et je suis certain que si moi même j'avais fait mes propres semis, je serais fière de mes bébés ; et peu m'importerait qu'ils n'apportent rien de bien nouveaux, ça ne fait aucun doute. Mais ici, il s'agit de la vente, et le client à le droit d'être informé des qualités mais aussi des perfectibilités de la variétés qu'il admire en photo : qui dit hybridation = amélioration ( en tout cas, sous entendu, et perçu comme tel par le client .)
 Alors, comment s'en sortir pour nous clients dans cette multitude de nouveautés, où un même ton chasse l'autre, ou au contraire cohabitent sans toujours bien en saisir leurs subtiles différences.

Je viens de visiter votre blog, et voir que sur ce blog vous avez une section vente d'iris. J'ai vu que vous y vendiez vos propres semis, et que ceux-ci sont très beaux. j'ai aussi remarqué ( et c'est tout à votre honneur ) que pour eux peut-être plus que pour les autres Iris à la vente, vous en souligniez leurs qualités de tenue, de branchement, et de floribondité ; sachant parfaitement que ce faisant, faute d'une notoriété, c'est une autre façons de les valoriser. Et bien je ne demande rien d'autre dans les catalogues pour tout les Iris que ce que vous appliquez pour vos productions ; un descriptif autre que la forme et la couleur de la fleur qui soit dit en passant n'apporte rien de plus que ce que l'on voit sur la photo.
On devrait, en consultant un catalogue, avoir sur chaque variétés indiqué les notations du genre : " tient bien au vent" ou inversement " peu recommandable en situation venteuse " branchement de qualité et bonne floribondité " ou inversement " très belle fleur mais branchement perfectible " ou encore " coloris inédit mais plante peu fiable ou plante manquant de qualité pour le jardin: pour collectionneur etc. etc. Pour les plantes vraiment méritantes, une photo in situ montrant l'ensemble de la touffe serait bien mieux qu'un long discourt.
 Il me semble que compte tenu du grand nombre de variétés, qui figurent sur les catalogues, et les ( peut-être trop ) nombreuses nouveautés, cela ne porterait pas préjudice sur les ventes, mais ferait que les obtenteurs seraient moins tentés d'enregistrer des plantes peu fiables et  les revendeurs  un peu plus regardant sur leurs nouvelles introductions. Quant aux clients : avertis, ils seraient libres en toutes connaissances de causes d'acheter ou pas ( voila ce que pour moi signifiait " éduquer le client )
passez une bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
http://www.societe-francaise-acclimatation.fr/forum/
Lisa

avatar

Messages : 1581
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 62
Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Mar 1 Aoû - 21:06

Je suis d'accord, j' indique un maximum de renseignements sur mes iris car c'est ce que j'aimerais trouver sur les autres catalogues, et je n'ai pas photoshop, alors mes photos sont au plus près du réel, j'y attache de l'importance et si mon appareil les déforme en saturation ou en couleurs, je les rectifie un peu....(avec photoFiltre ça suffit pour ça)
Quand aux iris bleus, personnellement je n'ai pas encore trouvé mon graal malgré leur multiplicité....
alors bien sûr je ne les connais pas tous mais j'en ai pas mal et je n'ai pas ce que je cherche.... donc rien ne me dit que tout est fait dans cette couleur.... c'est fait pour ceux qui les voient à peu près tous bleus pareils .... mais pas pour moi, j'ai des critères très précis et j'aimerais essayer de créer ce bleu même si ce n'est pas à la mode et si je ne suis pas sûre d'y arriver .... et la mode je m'en contrefiche .... Je travaille pour moi, même pas pour vendre (j'en cède un peu au profit de mon association, c'est tout), voilà, j'ai plus de 200 semis bleus à trier maintenant pale
Bonne soirée aussi
Revenir en haut Aller en bas
http://leschatsdhemera.blogspot.com/
lesirisdugrandmurier

avatar

Messages : 389
Date d'inscription : 13/09/2013
Age : 39
Localisation : Annonay (07)

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Mer 2 Aoû - 8:06

Le terme "éduquer" peut avoir choqué certains ou certaines d'entre nous (je parle des lecteurs du forum, n'oublions pas qu'un forum n'est pas lu uniquement par les gens qui y postent mais par tout une panoplie de gens qui en cette période de plantation sont bien heureux de venir lire nos conseils ou idées ou je ne sais quoi d'autre). Pour ma part je suis d'accord dans les grandes ligne avec Serge mais peut-être que le mot "informer" aurait eu une connotation plus douce. En effet si comme moi vous vous passionnez pour l'iris à vos heures perdues et que vous avez suffisamment de votre emploi pour vous faire éduquer alors une information sera suffisante. 

Quoi qu'il en soit nous avons, et c'est là que ça devient passionnant, tous une vision complètement différente de l'iris. Une grande majorité de la population qui aime cette fleur ne regarde que la couleur, c'est symptomatique du fait qu'en France, contrairement aux pays anglo-saxon, notamment, nous fonctionnons plus au coup de cœur, au tape à l’œil. Cela se retrouve dans les achats faits pas ces jardiniers, souvent du dimanche, en jardinerie, foire aux plantes, etc.. Globalement un pépiniériste devra s'attacher à charger dans son camion qui file à Saint-Priest (exemple parmi d'autres) des godets ou pots en fleur, si possible les plus gros possibles. Mais en soit ce n'est pas une critique, nous n'avons pas à la base cette culture du jardinage de loisir et nous n'avons pas la connaissance de la plante dans son intégralité. Maintenant nous sommes tous passés par cette étape-ci et c'est justement en ayant été "éduqué" ou "informé" que nous avons franchi ce cap et que nous sommes passé de l'autre côté du miroir et avons appris à nous intéresser à la plante dans son entité. Il n'en demeure pas moins que nous n'allons pas obliger tous les jardiniers de France à s’intéresser avec attachement à l'iris et à imposer notre vision des choses, que 95% des gens considèrent que la couleur de la fleur est le critère de choix numéro 1 ne doit pas non plus nous empêcher de dormir, en revanche que 95% des jardiniers qui visitent notre jardin repartent en ayant appris des choses sur l'iris est précieux aussi bien pour eux comme pour nous car comme le dit si bien Serge les gens sont réceptifs et avides d'informations, ils sont rarement bouchés sinon ils n'auraient pas pris la peine de venir voir un concours ou visiter un jardin.

Quant à l'iris qui décoiffe il est toujours aligné chez moi mais il ne sera jamais enregistré, il ne pousse pas, a un mauvais branchement. Il est malgré tout encore utilisé en hybridation comme père, sait-on jamais peut-être qu'un jour un de ces enfants remplira toutes les qualités que je lui impose et à ce moment là, lui, sera enregistré.
Revenir en haut Aller en bas
gerard raffaelli
Modérateur
avatar

Messages : 1669
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : Touraine

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Mer 2 Aoû - 9:24

Cette "querelle" a quelque chose d'un peu surréaliste. Ce forum sert à confronter des points de vue (sinon ça ne s'appellerait pas "forum") et à partager des expériences. Les conseils de culture sont disponibles sur le site (Iris et bulbes à fleurs) pour peu qu'on prenne la peine d'aller y jeter un œil.
Cela fait 40 ans que je cultive (pour mon plaisir) des iris de jardin, avec des fortunes diverses. Mais malgré cette longue expérience je découvre encore des choses que j'ignorais. Je suis ravi d'apprendre de ceux qui savent des choses que j'ignore.
J'ai essayé l'hybridation, j'ai mis beaucoup de bébés au compost, car il est difficile d'obtenir des plantes qui vaillent la peine qu'on les enregistre. Je ne vise pas les concours internationaux, mais simplement un iris qui me plairait et pousserait convenablement, de telle sorte que je puisse l'offrir à mes amis sans rougir.
S'agissant des critères retenus pour les concours (réunis dans le "Handbook for Judges" édité par l'A.I.S.), il est évident qu'ils ont évolué et doivent évoluer. Mais pour l'heure, ils constituent un repère pour l'hybrideur qui entend se lancer dans la compétition. On ne saurait reprocher au système de privilégier des plantes qui poussent bien… Par contre, peut-être qu'on ne valorise pas suffisamment la beauté et l'originalité de la fleur. On y réfléchit pour Franciris 2019!

_________________
"On a deux vies, la seconde commence le jour où on a pris conscience qu'on n'en avait qu'une"
Confucius


Dernière édition par gerard raffaelli le Mer 2 Aoû - 10:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lisa

avatar

Messages : 1581
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 62
Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Mer 2 Aoû - 10:57

Je rejoins ce que dit Seb et suite au sujet "philo" de Gérard, j'ai réfléchi de mon mieux à pourquoi tout cet échange butant sur un mot : éduquer .... Voilà, c'est bien ce mot qui a mis le feu aux poudres, on éduque les enfants et les animaux pour leur apprendre les bonnes manières, mais on n'éduque pas les gens surtout dans un domaine aussi abstrait et personnel que "la beauté" .... éduquer à un caractère "impératif", c'est ce qui nous a choqués ! Je pense que les bons verbes sont : informer, renseigner, expliquer, conseiller .... Bref, l'hybrideur fait ce qu'il veut, en général de son mieux mais aussi en fonction de ses aspirations, les seuls "dérapages" sont dus à la nécessité de gagner de l'argent pour vivre, alors certains professionnels peuvent être tentés d'enregistrer des iris qui n'en vaudraient pas la peine, mais le client devrait avoir beaucoup plus d'informations sur chaque iris qu'il n'en a actuellement comme l'a bien dit serje17.... Ensuite, une fois informé et non éduqué, il fait comme bon lui semble et c'est le coeur qui parle .....
Revenir en haut Aller en bas
http://leschatsdhemera.blogspot.com/
Joséphine85

avatar

Messages : 1667
Date d'inscription : 11/09/2013
Localisation : Sud Vendée

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Mer 2 Aoû - 11:08

c'est pourquoi je parle de "vanité" d'autant plus que ce qui est vrai aujourd'hui ne le sera plus demain.
Vive les "moches" à 3 branches et à 5 fleurs qu'affectionnent Mme Michu, Antoinette et Gaspard jardiniers du dimanche. La masse...
Revenir en haut Aller en bas
http://boutique-verte.fr
serge17

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 29/07/2017
Age : 65
Localisation : Mornac/seudre

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Mer 2 Aoû - 11:37

Les Anglo-saxons et plus généralement les européens du Nord ont effectivement cette fibre que nous Français avons moins, mais cela a commencé à changer depuis les année 90 avec le boom des jardineries et des émissions télé (dont certaines  contestables à mon goût.)
Les Anglais pour ne citer qu'eux, ont une curiosité et une telle soif de connaissances qui nous font défaut, et qui les différencient de nous dans leurs achats et leur conception du jardin. Ce sont effectivement des gens avertis qui fréquentent énormément les foires aux plantes rares et les showrooms.

Chez nous, bien souvent c'est le coup de cœur, l'achat d'impulsion qui prime dans ce genre de manifestation ainsi que dans les jardineries.
 Dans le cadre de ma profession, j'avais à cœur d'essayer de changer les choses en leur donnant des conseils avisés pour faire leur choix autre qu'en se basant uniquement sur la belle floraison, en leur donnant les astuces du professionnel. Par ex, je leur disais de regarder et privilégier la force du plant, le nombre de départ et la qualité de l'enracinement. ce n'était pas uniquement par altruisme, mais assez souvent dans notre intérêt : nous avions des prix plus élevés que notre concurrence donc il fallait justifier cette différence, et enfin sur nos tables de vente, nous avions des plantes magnifiques qui ne se vendaient pas uniquement parce qu'elles étaient  ce que l'on appelait dans notre jargon des salades ( je ne crois pas avoir ici besoin de traduire.)

Je reviens maintenant sur ce bel Iris qui à fait l'objet de ce topic. Je trouve que le comportement de son obtenteur et tout à son honneur et devrait prévaloir pour tous. Encore une fois, je ne rentre pas dans les débats de concurrence, et, si il à tendance à certaines indulgences, il ne m'appartient pas d'en débattre, n'étant pas impliqué directement, et surtout n'ayant pas en main les outils nécessaires pour le faire avec objectivité. En revanche, une question me taraude : Comment améliorer ce bel hybride et ses perfectibilités  ? Je n'y connais rien en hybridation ( ou pas grand chose ) ; mais quel serait le risque de l'hybrider avec une ancienne variété au pedigree peu chargé mais qui posséderait les qualités manquantes? Si cette question peu vous paraître idiote ou totalement saugrenue, je précise avant que tout le monde me tombe dessus que je suis totalement novice dans ce domaine. C'est une question que je me pose souvent qu'en je trouve que l'on est allé trop loin dans " l'amélioration d'une fleur et que l'on a quelque peu oublié au passage la grâce naturelle dont elle faisait preuve avant qu'elle ne soit passé entre les mains de l'hybrideur ; comme par ex le port altier des anciennes hémérocalles.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.societe-francaise-acclimatation.fr/forum/
Lisa

avatar

Messages : 1581
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 62
Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Mer 2 Aoû - 12:02

Bonne question ....
Je pense que les hybrideurs ne sont pas près à faire un pas en arrière vers d'anciens cultivars, si vous remarquez que tous se battent pour faire venir en France par groupage les dernières introductions des meilleurs hybrideurs, il apparaît même comme ridicule de croiser des sujets de plus de 5 ans !!!!! Moi qui croise des iris qui ont 20 ans, je ne suis pas prise au sérieux.... une marginale têtue .... pourtant mes petits ne sont pas plus mal que beaucoup d'autres .... et certains iris anciens ont un potentiel intéressant pour faire de "bonnes plantes" et couper un peu la consanguinité qui devient une menace ..... et je n'aime que les hémérocalles au port altier en effet, les autres sont à mes yeux trop "lourdes" comme certains iris .... bref, les goûts et les couleurs ....
Revenir en haut Aller en bas
http://leschatsdhemera.blogspot.com/
gerard raffaelli
Modérateur
avatar

Messages : 1669
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : Touraine

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Mer 2 Aoû - 12:47

Non Lisa, tu n'as pas le monopole des croisements rétroactifs. De nombreux hybrideurs ont tenté d'utiliser d'anciennes variétés pour leur résistance ou pour leur couleur en les croisant avec des variétés modernes. L'intention est bonne, mais les résultats peuvent être décevants ou longs à se manifester. C'est la conséquence de la tétraploïdie.
Je suis bien d'accord avec toi sur les problèmes que pose l'excès de consanguinité. Si celle-ci est si abondamment utilisée c'est qu'elle permet au niveau génétique de faire apparaître certains caractères récessifs. Cela a permis de notables avancées avec les plicatas. Quels sont les risques ? Un affaiblissement de la plante, une moins grande résistance aux maladies ? Pour l'heure rien n'est attesté si l'on peut avoir des doutes.
Les essais que j'ai fait avec de vieilles variétés particulièrement résistantes et adaptées à mon sol croisées avec des hybrides récents ont tous été voués à l'échec (une cumulation des défauts et des iris plus laids que le plus laid des parents).mais ça ne prouve rien. Il faudrait des milliers d'essais pour pouvoir tirer des conclusions. Les hybrideurs américains sélectionnent une dizaine de variétés chaque année sur des milliers de semis. 
L'exigence dont témoigne Sébastien est particulièrement louable. La même exigence accompagne les créations de Stéphane Boivin qui - pour ce que j'en ai vu - sont des plantes irréprochables.

_________________
"On a deux vies, la seconde commence le jour où on a pris conscience qu'on n'en avait qu'une"
Confucius
Revenir en haut Aller en bas
Lisa

avatar

Messages : 1581
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 62
Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Mer 2 Aoû - 13:09

Je n'ai pas dit que j'ai le monopole, j'ai dit que je n'en vois pas ! Et les conseils qu'on nous donnent sont de croiser les iris récents....
Revenir en haut Aller en bas
http://leschatsdhemera.blogspot.com/
serge17

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 29/07/2017
Age : 65
Localisation : Mornac/seudre

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Mer 2 Aoû - 14:23

Puisque l'on revient sur la polémique du verbe Eduquer, je vais une fois de plus m'en expliquer.

D'abord c'est un choix délibéré que j'ai fait : éduquer ici n'est pas synonyme de dresser .
Nous avons tous des sens, et ces sens sont plus ou moins développés selon chacun ; mais notre vie, notre environnement, social, culturel, aiguisent ou annihilent ses sens.  
L'éducation de la perception, ne peut être une instruction théorique, mais elle peut se développer par l'apprentissage, par la pratique et l'expérience, on éduque une oreille à la musique classique ou à l'Art lyrique ; c'est dans ce sens qu'il fallait traduire le verbe Eduquer.
Vous le trouvez sévère, parce que vous l'avez pris dans son sens péjoratif, quand moi je le prenais dans son sens le plus noble : d' instruire, nourrir, enseigner, éclairer ; cela n'a rien de vaniteux, tout à chacun dans sa vie ne cesse d'apprendre, de se cultiver, de s'informer et donc de s'instruire et finalement s'éduquer.

Encore une fois, je ne parlais pas de donner injonction aux clients à choisir telle ou telles variétés selon nos propres critères de beauté, mais de leur donner les outils nécessaires afin précisément qu'ils puissent choisir en toutes connaissances de causes sans qu'ils ne soient influencés par le simple prisme d'une belle photo.
Après j'ai donné ce que moi je jugais utile de connaître pour avoir toutes les chances d'être satisfait de son Iris et visiblement c'est là où le bât blesse, car je ne pouvais connaître tout des arcanes de l'enregistrement et des concours d'Iris.

Enfin J'aurais pu effectivement  choisir comme le suggère Lisa d'autres verbes, mais à y regarder de près, ne sont-ils pas synonyme ?
 

 




.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.societe-francaise-acclimatation.fr/forum/
gerard raffaelli
Modérateur
avatar

Messages : 1669
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : Touraine

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Mer 2 Aoû - 14:44

C'est un vieux débat, qui  ne concerne pas seulement le monde horticole : éduquer, enseigner, instruire ?
Des mots voisins qui n'ont pas tout à fait le même périmètre. Lorsque le Ministère chargé des scolaires a cessé de s'appeler "Ministère de l'Instruction publique" pour devenir celui de "l'Education Nationale", il s'agissait d'une extension de la mission de l'Ecole qui ne s'intéressait plus au seul contenu enseigné, mais à tous les aspects de la formation de l'enfant.
En va-t-il de même pour ce qui nous concerne ? Eduquer semble signifier que l'on s'adresse à des gens qui n'ont pas de connaissances. Sans vouloir vexer personne, il se trouve parfois que c'est le cas et tout vendeur de jardinerie ou pépiniériste pourrait en raconter… 
La question en fait est peut être autre. Les gens ont une envie. Ils ont vu une photo, ils veulent cette plante. Faut-il leur demander à quel usage ils la destinent, quel terrain, quelle exposition ? Faut il briser leur rêve ? Le client est roi et dans notre société du "moi, moi, moi" il est sans doute vain de vouloir aller contre. Mais il est juste de les prévenir qu'on a peu de chance de voir pousser correctement un hydrangea sur le Causse Larzac.
Mais nous, ici, sur le forum de la SFIB, nous n'avons rien à vendre. Nous n'avons pas de clients mais des lecteurs. Alors on peut se permettre de leur donner des conseils. Et ce ne sont pas ceux qui nous en demandent qui s'en plaignent. Notre démarche est d'informer. Et l'information, quand elle est correctement distribuée, ça éduque.
Cessons donc de "cribler les moustiques" comme disent gentiment nos amis Belges

_________________
"On a deux vies, la seconde commence le jour où on a pris conscience qu'on n'en avait qu'une"
Confucius
Revenir en haut Aller en bas
Lisa

avatar

Messages : 1581
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 62
Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Mer 2 Aoû - 14:54

Les synonymes d'éduquer sont, entre autres :



Je ne trouve pas mes verbes mais d'autres comme : discipliner, inculquer, policer, gouverner, dresser ....  lol!
vous allez me répliquer qu'il y a aussi apprendre, initier, etc... certes mais ça ne va pas non plus, on n'est plus à l'école .... on doit se contenter d'informer, d'expliquer....
Revenir en haut Aller en bas
http://leschatsdhemera.blogspot.com/
serge17

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 29/07/2017
Age : 65
Localisation : Mornac/seudre

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Mer 2 Aoû - 16:00

Il en va du choix des mots comme du choix des fleurs, c'est un exercice de style pour l'un et une Affaire de goût pour l'autre.

Mais je reviens avec l'Iris .
Il y à quelques années en arrière, les Américains avaient 10 ans d'avance sur nous en obtention d'Iris ; aujourd'hui, je trouve que c'est moins vrai et que les Français se débrouillent plutôt bien. A contrario, ( affaire de goût ) je trouve à présent les réalisations Américaines un peu too Much. J'ignore aujourd'hui la préférence de nos concitoyens en matière d'iris, même si je ne me risque pas trop en supputant que ces formes froufroutantes et tourmentées à souhait plaisent fortement à un large public,  mais peut-être serait-il opportun d'anticiper la mode pour revenir sur plus de simplicités, qu'en pensez vous ?

Attention, je ne déteste pas ces iris à la robe virevoltante, je suis même assez fasciné, sauf qu'à en faire trop, on risque de tomber comme nos amis d'outre Atlantique dans l'outrance. J'ajoute que pour moi qui suis plus dans l'esprit du paysage, ces Iris sont plus difficiles à placer et à accorder au jardin et dans un environnement naturel.


Lisa! ce Bleu que vous rechercher quel est-il ?  dans sa forme, sa couleur : avec liseré, Ou bien encore avec une barbe contrastée Orange , rouge, jaune ,bleu foncé sur fond clair?

Est-il possible de créer un variegata  orange et bleu ? ( un vrai bleu ne tirant ni sur le violet ni sur le pourpre? je ne crois pas que cela ait été fait.

qu'en pensent les spécialistes ici ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.societe-francaise-acclimatation.fr/forum/
gerard raffaelli
Modérateur
avatar

Messages : 1669
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : Touraine

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Mer 2 Aoû - 16:56

Pendant que Lisa feuillette le dictionnaire des synonymes, je vais essayer d'apporter ma pierre à la discussion initiée par Serge.
Les iris comme les autres plantes obéissent à des effets de mode. Dans les années 70, les jardineries regorgeaient de crotons, de platycerium et autre philodendron, qu'on peine parfois à trouver aujourd'hui. En ce temps là les iris avaient des formes peu ondulées (on dit outre atlantique "tailored") presque raides. Aujourd'hui, les formes bouillonnées se sont multipliées déployant frisures et lacis. 
Précisons que chez les hybrideurs français ce bouillonnement fut modérément suivi. Notre ami Lawrence Ransom n'avait pas de mots assez durs pour désigner ce type d'iris et ne répugnait pas à des croisements avec des variétés anciennes et solides.
La mode a également valorisé les iris à éperons et cuillères baptisés 'space âge iris' et les fleurs tachetées appelées 'broken colors'. Sur ce sujet je renvoie à l'analyse qu'en fait Sylvain Ruaud dans son blog 'iris en ligne'.
Aujourd'hui, où en sommes nous ? Les innovations portent davantage sur la recherche de contrastes purs, ou de motifs nouveaux (liseré autour des pétales dont le slovaque AntonMego s'est fait une spécialité; large bande cernant les sépales chez Sutton, etc). Les amoenas inversé qui ont eu leur heure de gloire aux alentours des années 2000 semblent passés de mode
Les frisettes ont quelque peu reculé, sans doute parce que certains boutons peinaient à s'ouvrir et souffraient en cas de pluie ? Les iris "pom-pom" quant à eux,n'ont pas trouvé leur marché.
Il reste donc aux créateurs, comme le souligne Serge à inventer l'avenir…

_________________
"On a deux vies, la seconde commence le jour où on a pris conscience qu'on n'en avait qu'une"
Confucius
Revenir en haut Aller en bas
serge17

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 29/07/2017
Age : 65
Localisation : Mornac/seudre

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Mer 2 Aoû - 18:11

gerard raffaelli a écrit:
C'est un vieux débat, qui  ne concerne pas seulement le monde horticole : éduquer, enseigner, instruire ?
Des mots voisins qui n'ont pas tout à fait le même périmètre. Lorsque le Ministère chargé des scolaires a cessé de s'appeler "Ministère de l'Instruction publique" pour devenir celui de "l'Education Nationale", il s'agissait d'une extension de la mission de l'Ecole qui ne s'intéressait plus au seul contenu enseigné, mais à tous les aspects de la formation de l'enfant.
En va-t-il de même pour ce qui nous concerne ? Eduquer semble signifier que l'on s'adresse à des gens qui n'ont pas de connaissances. Sans vouloir vexer personne, il se trouve parfois que c'est le cas et tout vendeur de jardinerie ou pépiniériste pourrait en raconter… 
La question en fait est peut être autre. Les gens ont une envie. Ils ont vu une photo, ils veulent cette plante. Faut-il leur demander à quel usage ils la destinent, quel terrain, quelle exposition ? Faut il briser leur rêve ? Le client est roi et dans notre société du "moi, moi, moi" il est sans doute vain de vouloir aller contre. Mais il est juste de les prévenir qu'on a peu de chance de voir pousser correctement un hydrangea sur le Causse Larzac.
Mais nous, ici, sur le forum de la SFIB, nous n'avons rien à vendre. Nous n'avons pas de clients mais des lecteurs. Alors on peut se permettre de leur donner des conseils. Et ce ne sont pas ceux qui nous en demandent qui s'en plaignent. Notre démarche est d'informer. Et l'information, quand elle est correctement distribuée, ça éduque.
Cessons donc de "cribler les moustiques" comme disent gentiment nos amis Belges
Nous avions pour habitude dans la pépinière, de laisser le client faire son choix en n'intervenant que si l'on en pressentait le besoin ; sauf  cas particulier ,sur des plantes peu connues ou aux besoins spécifiques, et  pour lesquelles, un CONSEIL ou complément d'INFORMATION nous semblait opportun. Sauf que...!
J'habite prés de l'ocean, dans une région touristique, avec un climat spécifique combiné à des sols calcaires ou sableux sur la frange littorale. Au début, après s'être fait avoir plusieurs fois, nous avons été amené à la plus grande vigilance dans l'approche de nos clients qui pour la plupart était des clients  extérieurs, propriétaire de résidences secondaires et ignorant tout de ces spécificités. les conséquences pouvaient être dramatique car nous avions affaire à des clients qui plantaient dans la dune et qui, parce qu'ils arrosaient tous les soirs durant leur séjour s'imaginaient que cela était suffisant  pour que la reprise soit assurée?
voilà un exemple parmi tant d'autres du peu de connaissance de la plupart des jardiniers du Dimanche comme dit plus haut. Ne peut-on raisonnablement ici paler d'éducation face à autant d'ignorance , je crois que le mot n'est pas trop fort :  on informe un client sur  une spécificité d'un produit, on l'éduque dès lors que les conseils vont bien au delà de l'information et que l'on donne des leçons de jardinage  c'est sans doute là ou je ferais un distinguo.
De la même façon, on informe le client de la qualité d'un iris par le texte qui accompagne la photo, on l'éduque lorsqu'on lui apprend comment traduire certains textes ou absence de texte.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.societe-francaise-acclimatation.fr/forum/
serge17

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 29/07/2017
Age : 65
Localisation : Mornac/seudre

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Mer 2 Aoû - 18:12

Gerard qu'est ce donc qu'un Iris pom-pom?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.societe-francaise-acclimatation.fr/forum/
Lisa

avatar

Messages : 1581
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 62
Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Mer 2 Aoû - 18:16

J'aime à peu près toutes les formes, anciennes et modernes à condition, comme dit Gérard, qu'ils puissent s'ouvrir normalement, ne pas s'effondrer sur eux-mêmes dès le 2ème jour, etc.... mais j'apprécie plus les iris très volantés quand même...

Sinon je cherche un bleu avec les critères suivants (à défaut j'essaie de le créer) :

-couleur bleu ciel ABSOLUMENT PUR, c-à-d n'ayant aucun reflet si minime soit-il qui s'approche du mauve, plutôt l'inverse dans l'absolu, qui se rapprocherait du turquoise sans toutefois l'être....
les 2 iris qui se rapprochent le mieux de ça chez moi sont Absolute Treasure et Oregon Skies....

-ABSOLUMENT SELF ce qui n'est pas le cas de Absolute Treasure qui est plutôt blanc au milieu des sépales....

-de texture soyeuse et unie sans veinage comme disons : Rapture In Blue ou Oregon Skies

-barbe blanche

-bien ondulé mais équilibré raisonnablement....

-enfin une bonne plante et plutôt grande (+ de 90 cm)...

Mon préféré actuellement est Absolute Treasure mais il lui manque 2 choses : il n'est pas self et il est veiné un peu partout....

Revenir en haut Aller en bas
http://leschatsdhemera.blogspot.com/
gerard raffaelli
Modérateur
avatar

Messages : 1669
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : Touraine

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Mer 2 Aoû - 19:34

Serge, ce que j'appelle un iris "pom-pom" c'est une esquisse d'iris double où les barbes transformées en petaloïdes contribuent à cet effet.
Quelques tentatives (Jedlica, Mego).
Personnellement je trouve ça vraiment too much. Mais peut-être trouvera-t-on cela beau dans 10 ans ?


Dernière édition par gerard raffaelli le Mer 2 Aoû - 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
serge17

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 29/07/2017
Age : 65
Localisation : Mornac/seudre

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Mer 2 Aoû - 19:58

Lisa a écrit:
J'aime à peu près toutes les formes, anciennes et modernes à condition, comme dit Gérard, qu'ils puissent s'ouvrir normalement, ne pas s'effondrer sur eux-mêmes dès le 2ème jour, etc.... mais j'apprécie plus les iris très volantés quand même...

Sinon je cherche un bleu avec les critères suivants (à défaut j'essaie de le créer) :

-couleur bleu ciel ABSOLUMENT PUR, c-à-d n'ayant aucun reflet si minime soit-il qui s'approche du mauve, plutôt l'inverse dans l'absolu, qui se rapprocherait du turquoise sans toutefois l'être....
les 2 iris qui se rapprochent le mieux de ça chez moi sont Absolute Treasure et Oregon Skies....

-ABSOLUMENT SELF ce qui n'est pas le cas de Absolute Treasure qui est plutôt blanc au milieu des sépales....

-de texture soyeuse et unie sans veinage comme disons : Rapture In Blue ou Oregon Skies

-barbe blanche

-bien ondulé mais équilibré raisonnablement....

-enfin une bonne plante et plutôt grande (+ de 90 cm)...

Mon préféré actuellement est Absolute Treasure mais il lui manque 2 choses : il n'est pas self et il est veiné un peu partout....

Peut-être le genre de bleu du Pavot de l'Himalaya
Revenir en haut Aller en bas
http://www.societe-francaise-acclimatation.fr/forum/
serge17

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 29/07/2017
Age : 65
Localisation : Mornac/seudre

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Mer 2 Aoû - 20:03

Oups j'ai essayé d'insérer une image de ma bibliothèque, mais comme je ne suis pas à l'aise avec ce support de forum, j'ai " merdassé " ce sera pour un prochain essaie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.societe-francaise-acclimatation.fr/forum/
Lisa

avatar

Messages : 1581
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 62
Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Mer 2 Aoû - 21:57

Le bleu du pavot de l'Himalaya est souvent montré comme carrément turquoise ce qui n'existe pas chez l'iris, mais j'ai trouvé cette photo dont le bleu correspond à peu près à ce que je voudrais, si j'enlève les reflets mauves .... après je ne sais pas si c'est la bonne couleur de ce pavot ...



Voici un iris un peu "pom-pom" :

Revenir en haut Aller en bas
http://leschatsdhemera.blogspot.com/
serge17

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 29/07/2017
Age : 65
Localisation : Mornac/seudre

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Mer 2 Aoû - 23:04

Oui c'était la même photo car le bleu est assez fidèle au bleu de ce méconopsis .

En effet, je suis pas  fan de cette forme que j'appellerais pompon ( il en faut pour tout les goûts )
Revenir en haut Aller en bas
http://www.societe-francaise-acclimatation.fr/forum/
Joséphine85

avatar

Messages : 1667
Date d'inscription : 11/09/2013
Localisation : Sud Vendée

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Jeu 3 Aoû - 7:57

serge17 a écrit:
 J'ignore aujourd'hui la préférence de nos concitoyens en matière d'iris, même si je ne me risque pas trop en supputant que ces formes froufroutantes et tourmentées à souhait plaisent fortement à un large public,
Mme Michu: "Je veux un bleu, un rouge, un jaune...
Revenir en haut Aller en bas
http://boutique-verte.fr
Lisa

avatar

Messages : 1581
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 62
Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Jeu 3 Aoû - 11:57

Joséphine85 a écrit:
Mme Michu: "Je veux un bleu, un rouge, un jaune...
lol!  là c'est vraiment le B A BA ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://leschatsdhemera.blogspot.com/
Joséphine85

avatar

Messages : 1667
Date d'inscription : 11/09/2013
Localisation : Sud Vendée

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Ven 4 Aoû - 11:44

mais la réalité pure et dure. Le reste discussion philosophique à 3h du matin ...
Revenir en haut Aller en bas
http://boutique-verte.fr
serge17

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 29/07/2017
Age : 65
Localisation : Mornac/seudre

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Ven 4 Aoû - 12:02

Je vais une fois de plus faire preuve de mon peu de connaissance et surtout incompétence en matière d'hybridation en revenant Lisa sur votre recherche du vrai bleu ( ce que l'on appel en colorimétrie ) le bleu primaire ce qui en peinture est impossible à obtenir en pigment chimiquement pur.

Je suis artiste peintre amateur à mes heures perdues, et je sais combien les mélanges de pigments sont délicats et que les mélanges tout court sur la toile peuvent être hasardeux. J'ignore si l'on peut faire un parallèle entre la palette du peintre et l'A D N des plantes, mais dans cette hypothèse, il existe certaines règles à observer. On sait par ex quand jouant sur les complémentaires, on neutralise les couleurs. J'imagine aisément que la chose est plus facile avec deux tubes de couleurs qu'avec deux plantes qui ont dans leurs bagages génétiques tout un tas de paramètres aussi complexes que diversifiés. Mais partant de se principe, je sélectionne un Iris bleu dont la lignée révèle une forte proportion d'Iris bleus dans son patrimoine génétique mais dont subsiste cette touche de violet ( couleur naturellement prédominante chez l'Iris ) et je l'hybride avec un Iris dont son patrimoine génétique révèle une faible complexité de mélange comme chez mon bleu, et chez qui prédomine le jaune ( couleur complémentaire qui neutralise le violet ) est ce que je mets toutes les chances de mon côté, ou au contraire, je suis complétement à côté de la plaque?   

Joséphine! j'ose espérer que ce n'était que de l'humour.  Le client est entrain de changer : il devient de plus en plus avertis et exigeant. Il en va du jardin et des plantes comme de l'alimentation et la cuisine, les différents médias ( surtout internet) contribuent à cet état de fait ; et celui qui ne le perçoit pas va vers de grosses difficultés avec son entreprise.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.societe-francaise-acclimatation.fr/forum/
Lisa

avatar

Messages : 1581
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 62
Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Ven 4 Aoû - 12:11

Je ne sais pas Serje, je n'ai pas l'expérience .... Dans le but de faire du bleu, j'ai croisé du bleu avec du bleu et j'ai eu des bleus et quelques rares blancs comme je m'y attendais .... J'expérimente .... D'autres peut-être pourront répondre à cette question
Revenir en haut Aller en bas
http://leschatsdhemera.blogspot.com/
Joséphine85

avatar

Messages : 1667
Date d'inscription : 11/09/2013
Localisation : Sud Vendée

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Ven 4 Aoû - 15:24

serge17 a écrit:

Joséphine! j'ose espérer que ce n'était que de l'humour.  Le client est entrain de changer : il devient de plus en plus avertis et exigeant. Il en va du jardin et des plantes comme de l'alimentation et la cuisine, les différents médias ( surtout internet) contribuent à cet état de fait ; et celui qui ne le perçoit pas va vers de grosses difficultés avec son entreprise.
Non c'est pas de l'humour. C'est une affirmation basée sur ma participation à une dizaine de fêtes des plantes chaque année.

Précisions: La plus grande parties des demandes de Mme Michu sont l'expression d'inquiétudes
- Mes iris fleurissent de moins en moins: Que faire?
- Avant ou après division mes iris ont changé de couleurs ou de nouvelles couleurs sont apparues: Que se passe t il?
- Des inquiétudes quant aux conditions culturales... Exposition, arrosage...
Simple et sans questions métaphysiques     (Bonne grosse bière)

Et quant à éduquer les jardinières lambda (la grande majorité) c'est, essentiellement, le job d'organismes représentatifs. En faisant très attention à ne pas scier la branche sur laquelle nous sommes assis en radicalisant les opinions: Tout ce qui n'a pas X branches et boutons n'est pas digne... 
Que cela reste une discussion entre experts et amateurs éclairés ... à 3h du matin    (Champagne rosé)

Tout cela sans aigreurs ni acrimonie. C'est mon expérience
Revenir en haut Aller en bas
http://boutique-verte.fr
Flandiris



Messages : 459
Date d'inscription : 15/12/2013

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Ven 4 Aoû - 16:40

En ce qui concerne le bleu primaire chez les iris, c'est comme pour le rouge: ils peuvent bien le produire mais apparemment pas dans les pétales et sépales. J'ai remarqué assez souvent du bleu primaire sous forme de fines lignes sur les styles des barbus. Et chez les sibériens il y en a plusieurs avec les styles entièrement dans un bleu moyen primaire pur allant vers le turquoise.
Donc l'information génétique est déjà là, mais son expression dans les pétales et sépales est bloqué par des mécanismes très efficaces. Pareil pour le rouge: très convainquant dans la barbe de certaines variétés (comme p.e. le nouveau TB 'True Patriot' de Mego à la barbe couleur paprika rouge). On aimerait bien avoir cette couleur sur la totalité de la fleur.

Revenir en haut Aller en bas
Flandiris



Messages : 459
Date d'inscription : 15/12/2013

MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   Ven 4 Aoû - 16:42

Pour le rouge dans les barbes, ce sont évidemment des caroténoiden concentrés et pas la pélargonidine.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: un iris qui "décoiffe"   

Revenir en haut Aller en bas
 
un iris qui "décoiffe"
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Iris Versicolor
» Qu' utilisez-vous pour laver une coiffe?
» coiffe de Plougastel-Daoulas
» iris réticulés 2008
» [carrelage] Revêtements céramiques sol/mur by Iris Ceramica

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Iris et autres fleurs à bulbes :: Iris :: Hybridation-
Sauter vers: