Iris et autres fleurs à bulbes

Le monde fascinant des iris et autres fleurs de jardin
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
La SFIB sur le Net :

Cliquer ICI

Les enregistrements 2017 : voir
ICI

Partagez | 
 

 Une année particulière

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
gerard raffaelli
Modérateur
avatar

Messages : 1675
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : Touraine

MessageSujet: Une année particulière   Dim 6 Mai - 14:26

Les conditions météo ont été assez spéciales pour l'année d'iris 2017/2018. Tout du moins en Touraine
Un été particulièrement sec. Un hiver et un début de printemps excessivement pluvieux. Des records de précipitations sur les 40 dernières années.
Le démarrage de la végétation a été tardif, et d'emblée la pourriture bactérienne a frappé dans des sols gorgés d'eau.
Le résultat est assez atypique : très peu de floraison sur les iris nains, peu de tiges sur les TB, quel que soit l'emplacement et la date de plantation. Avec toutefois un record pour le dernier massif planté 1 tige sur 60 rhizomes pour l'instant. Mais qu'il s'agisse de touffes en place depuis 2 ou 3 ans ou de massifs refaits l'an dernier avec changement de terre, les résultats ne sont guère encourageants.
Malgré les arrosages de fin d'été, les rhizomes ont eu du mal à des développer et plus encore à se multiplier. Faute de descendance, certains ont choisi de ne pas fleurir et c'est aussi bien ainsi.
Mais quand même : que d'efforts pour un résultat médiocre…

_________________
"On a deux vies, la seconde commence le jour où on a pris conscience qu'on n'en avait qu'une"
Confucius
Revenir en haut Aller en bas
Sylvain



Messages : 76
Date d'inscription : 13/12/2013

MessageSujet: Re: Une année particulière   Mar 8 Mai - 14:34

même constatation ici (50 Km plus au sud).
Revenir en haut Aller en bas
andre chalancon

avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 71
Localisation : "loire forez" 42600 st thomas la garde

MessageSujet: Re: Une année particulière   Mar 8 Mai - 16:19

tout pareil chez moi les nouveaux comme les anciens massifs sont tous logés à la meme enseigne, peu de hampes cette année esperons que l'an prochain ils se rattraperont !!!
Revenir en haut Aller en bas
RMartin

avatar

Messages : 494
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Une année particulière   Mar 8 Mai - 18:15

Oui, une année particulière chez moi aussi. De la pourriture précoce (frappant essentiellement et curieusement de jeunes rhizomes), des hampes courtes, parfois tordues et  quelques unes qui cassent sans raison (sans visite de limace ou d'escargot), et, comme l'a signalé André quelque part, des boutons qui ne généreront aucune fleur. Vivement un an de plus ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
lesirisdugrandmurier

avatar

Messages : 389
Date d'inscription : 13/09/2013
Age : 39
Localisation : Annonay (07)

MessageSujet: Re: Une année particulière   Mer 9 Mai - 12:41

Exemple de bouton avorté :


Revenir en haut Aller en bas
lesirisdugrandmurier

avatar

Messages : 389
Date d'inscription : 13/09/2013
Age : 39
Localisation : Annonay (07)

MessageSujet: Re: Une année particulière   Mer 9 Mai - 12:53

Il est étonnant de constater qu'à première vue rien ne relie géographiquement nos problèmes de "refus de floraison" et que par conséquent toujours à première vue, rien ne prouve que ce problème provienne du climat 2017, voir 2018. Je n'ai pas pris la peine de prendre un cliché de rangées d'iris sur lesquels, chez moi en tous cas, quatre à cinq variétés de suite peuvent être blindés de tiges et de boutons, mais que sur les quatre ou cinq qui suivent on ne trouve pas l'ombre d'une tige.
De plus que les rangées aient été choyées avec un apport de patentkali ou pas n'a changé en rien la qualité de la floraison. Sur ce dernier point et depuis maintenant 20 ans que je cultive des iris je me pose réellement des questions sur l'intérêt de cet engrais, en effet je l'ai parfois utilisé notamment à mes débuts, puis abandonné avant d'y revenir cette année avant que celui-ci ne disparaisse des rayons des jardineries pour l'amateur d'ici un an ou deux. Mais franchement je n'ai constaté aucune différence de floraison avec ou sans utilisation de ce produit. Un sujet de plus à méditer !

P.S : le produit a toujours été utilisé à la bonne période d'utilisation, ceci ne peut donc être une raison valable de son (in(utilité)).
Revenir en haut Aller en bas
Lisa

avatar

Messages : 1595
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 62
Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: Une année particulière   Mer 9 Mai - 20:06

Ici aussi, quelques boutons avortés, des tiges qui ne sont pas montées et qui fleurissent à 50 cm .... moins que chez vous peut-être, car globalement, même si la floraison se développe lentement et de façon plus groupée, ce ne sera pas catastrophique .... Personnellement, pour moi le temps est en cause et le coup de gel sur les iris qui démarraient ne leur a pas plu ....
Revenir en haut Aller en bas
http://leschatsdhemera.blogspot.com/
barbibouille

avatar

Messages : 322
Date d'inscription : 13/09/2013
Localisation : Lorraine - Meurthe et Moselle

MessageSujet: Re: Une année particulière   Jeu 10 Mai - 9:19

Ici la floraison 2018 a commencé le7 mai.
Floraison qui semble groupée, peu de fleurs (sauf sur les vieilles variétés).
Début avril j'ai constaté beaucoup de grignotage de limaces et aussi de feuilles jaunies (peut être le gros coup de froid tardif). Un cas de pourriture(?) pas l'odeur caractéristique....
à suivre quand j'aurai des photos...
Aujourd'hui il pleut, dommage...
Revenir en haut Aller en bas
gerard raffaelli
Modérateur
avatar

Messages : 1675
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : Touraine

MessageSujet: Re: Une année particulière   Jeu 10 Mai - 10:18

lesirisdugrandmurier a écrit:

De plus que les rangées aient été choyées avec un apport de patentkali ou pas n'a changé en rien la qualité de la floraison. Sur ce dernier point et depuis maintenant 20 ans que je cultive des iris je me pose réellement des questions sur l'intérêt de cet engrais, en effet je l'ai parfois utilisé notamment à mes débuts, puis abandonné avant d'y revenir cette année avant que celui-ci ne disparaisse des rayons des jardineries pour l'amateur d'ici un an ou deux. Mais franchement je n'ai constaté aucune différence de floraison avec ou sans utilisation de ce produit. Un sujet de plus à méditer !

P.S : le produit a toujours été utilisé à la bonne période d'utilisation, ceci ne peut donc être une raison valable de son (in(utilité)).
Je me suis fait la même réflexion. Je ne constate aucun gain de l'application de Patenkali.
Autrefois, en région parisienne, j'utilisais le "guano de poisson" d'Angibaud, accompagné de scories potassiques et le résultat était évident.
Là, sur des massifs neufs, aucun effet ni sur la végétation, ni sur la multiplication, ni sur la floraison.
C'est un engrais qui n'est pas donné. Est-il raisonnable de dépense autant pour si peu de résultats ?

_________________
"On a deux vies, la seconde commence le jour où on a pris conscience qu'on n'en avait qu'une"
Confucius
Revenir en haut Aller en bas
Lisa

avatar

Messages : 1595
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 62
Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: Une année particulière   Jeu 10 Mai - 11:37

10-20-30
Revenir en haut Aller en bas
http://leschatsdhemera.blogspot.com/
gerard raffaelli
Modérateur
avatar

Messages : 1675
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : Touraine

MessageSujet: Re: Une année particulière   Jeu 10 Mai - 13:26

En règle générale, on conseille un engrais de rapport N/P/K 1/2/3. (soit 3/6/9, 10/20/30 etc)

_________________
"On a deux vies, la seconde commence le jour où on a pris conscience qu'on n'en avait qu'une"
Confucius
Revenir en haut Aller en bas
gerard raffaelli
Modérateur
avatar

Messages : 1675
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : Touraine

MessageSujet: Re: Une année particulière   Sam 12 Mai - 8:40

En guise de rapport d'étape.
Depuis plus de 40 ans que je cultive des iris, j'ai eu l'occasion d'en voir de toutes les couleurs et peu de choses m'auront été épargnées.
Mais cette année, il y'a des phénomènes que je ne m'explique pas. Ce qui est ennuyeux, car quand on ne comprend pas, on ne peut guère agir pour corriger les choses.
Quand j'ai commencé à collectionner les iris (au milieu des 70's) j'ai eu de belles floraisons et relativement peu de maladies. Un peu d'hétérosporiose et c'était peu près tout. Puis est arrivée à pas comptés, la pourriture bactérienne au début des années 80, renseignée sur le bulletin de l'AIS et que j'ai soignée avec un cocktail de produits aujourd'hui interdits. Cette pourriture s'est manifestée sur des iris importés des Etats-Unis et je l'ai attribuée à cette "délocalisation". Dans l'ensemble, la situation est restée sous contrôle, mais pendant une quinzaine d'années je n'ai, faute de temps pas ajouté de nouveaux rhizomes à ma collection.
J'ai repris l'achat compulsif de nouveautés à partir de 2010 et je les ai installées dans un terrain nouveau et propre. Deux belles années avec les satisfactions d'une floraison abondante.
Puis les ennuis ont commencé : moindre floraison due à une plantation sans doute trop serrée et à un épuisement du sol, multiplication des cas de pourriture jusqu'à la situation catastrophique d'il y a deux ans qui a vu disparaitre une bonne centaine de variétés et m'a conduit à pratiquer la culture en pots pour sauver le reste. L'an dernier, peu de floraison, mais cela était normal car il avait fallu replanter et laisser aux iris le temps de s'installer. J'en ai profité pour créer de nouveaux massifs en changeant la terre (apport de terreau de feuilles, de compost et d'un peu d'argile (pour compenser la porosité de mon sol de varennes). De nouveaux et forts rhizomes ont été replantés, ainsi que ceux qui en pot avaient acquis la dimension requise. Je m'attendais à une floraison correcte cette année.
Or, tel n'est pas le cas : floraison médiocre, tiges courtes, branchement déficient, et des gousses vides par moment. Je constate que les derniers massifs plantés sont les plus atteints (3 tiges sur 45 rhizomes pour l'avant dernier et 1 sur 40 pour le dernier), mais même ceux qui sont en place depuis deux ou trois ans n'ont pas une floraison normale. Particulièrement les nains.
Deuxième constat : j'ai trois massifs à l'extérieur de la propriété où j'ai planté des iris "anciens" (historiques au sens américain du terme) parce que je répugnais à y mettre des nouveautés, que les gens venaient, sans scrupules, cueillir ! Et cette année, ces massifs, peu ou mal désherbés, dont un à l'ombre fleurissent abondamment avec quand même une particularité : de la quarantaine de variétés plantées (et qui les années précédentes ont fleuri) il ne reste plus que quatre ou 5 dont les increvables 'Accent' et 'Helen Collingwood'.
D'où une foule de questions : à quoi devons nous cette médiocre floraison d'ensemble (été trop sec, hiver trop humide ?), cette prolifération des "vieux" et cette faible productivité des "modernes" ?
Comment expliquer cette sensibilité plus fréquente à la pourriture bactérienne ?
Comment et par quoi expliquer que certaines régions soient touchées et pas d'autres.
Vos observations seront les bienvenues

_________________
"On a deux vies, la seconde commence le jour où on a pris conscience qu'on n'en avait qu'une"
Confucius
Revenir en haut Aller en bas
ROLAND
Modérateur


Messages : 659
Date d'inscription : 11/09/2013
Localisation : GERS

MessageSujet: Re: Une année particulière   Dim 13 Mai - 8:16

Premier bilan, même si la saison n'est pas terminée (à moins que la pluie continue cette semaine)
Les touffes se sont bien développé, beaucoup de hampes florales anormalement grandes (de 10 à 20 cms plus hautes que la normale), très belle floraison. Aucune trace de pourriture pour le moment.
La météo du mois a été catastrophique, à peine trois ou quatre jours de soleil depuis le début de la floraison et le reste de la semaine parait difficile. C'est donc une très mauvaise saison pour l'hybridation, seul avantage : moins de travail pour les prochains mois !!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://les-iris-de-laymont.jimdo.com/
Lisa

avatar

Messages : 1595
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 62
Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: Une année particulière   Dim 13 Mai - 9:48

Oui, en regard des hampes anormalement courtes, j'en ai aussi qui ont disjoncté et planent à 1.30m !
Revenir en haut Aller en bas
http://leschatsdhemera.blogspot.com/
Flandiris



Messages : 460
Date d'inscription : 15/12/2013

MessageSujet: Re: Une année particulière   Dim 13 Mai - 23:12

ROLAND a écrit:
...
La météo du mois a été catastrophique, à peine trois ou quatre jours de soleil depuis le début de la floraison et le reste de la semaine parait difficile. C'est donc une très mauvaise saison pour l'hybridation, seul avantage : moins de travail pour les prochains mois !!!!!!!
Roland, tu pourrais peut-être envoyer quelques averses 1000km plus au nord s.t.p.? Ici on a des alertes oranges dans les réserves de bruyère à cause de la sécheresse, et on aura demain 28°C. sunny
Revenir en haut Aller en bas
ROLAND
Modérateur


Messages : 659
Date d'inscription : 11/09/2013
Localisation : GERS

MessageSujet: Re: Une année particulière   Lun 14 Mai - 7:30

Si je pouvais ce serait avec plaisir. L'amélioration semble se préciser en milieu de semaine. C'est vraiment une année de folie.
Revenir en haut Aller en bas
http://les-iris-de-laymont.jimdo.com/
Lisa

avatar

Messages : 1595
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 62
Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: Une année particulière   Lun 14 Mai - 10:33

Averse de grêle hier, pluie continue depuis .... impossible de faire des photos et d'hybrider ....
Revenir en haut Aller en bas
http://leschatsdhemera.blogspot.com/
RMartin

avatar

Messages : 494
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Une année particulière   Lun 21 Mai - 12:57

Année des records ? Apollo One n'atteint pas la lune !! Hampe de 35 cm, fleur incluse.

Revenir en haut Aller en bas
Sylvain



Messages : 76
Date d'inscription : 13/12/2013

MessageSujet: Re: Une année particulière   Lun 21 Mai - 13:42

A Chinon, situation analogue à celle décrite par Gérard. Par exemple aucune floraison chez les nains. A Champigny (15km plus au sud), floraison magnifique (que Gérard, Jean-Michel et d'autres ont pu constater hier). Mystère total.
Revenir en haut Aller en bas
CRAKAMOL

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 05/10/2014
Age : 65
Localisation : TOURAINE

MessageSujet: Re: Une année particulière   Mar 22 Mai - 21:30

Ici, à 10km au sud de Tours (pas très loin donc de Gérard, Sylvain et Champigny-sur-Veude) la floraison est moins abondante que les années précédentes.
60% de mes iris ont fleuri cette année au lieu de 80% habituellement.

Pas de différence de floraison entre MDB, SDB, IB et TB. Pas de pourriture bactérienne à gérer.
En revanche, j'ai aussi constaté quelques hampes très courtes (30cm pour TB avec 1 à 3 fleurs maxi), des tiges avec un bouton qui a avorté, des feuilles en accordéon,
4 ou 5 touffes voisines sans floraison, en bref des phénomènes que je n'ai jamais observés auparavant.
Tous mes iris ont été fortement touchés par l' hétérosporiose fin 2017/début 2018.

A noter enfin que les hybridations de 2015 qui fleurissent pour la 1° fois cette année n'ont pratiquement pas été touchées par tous ces phénomènes
(juste 2 hampes très courtes).

En conclusion: même pas une piste pour avancer un quelconque début d' explication !!!
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc gestreau

avatar

Messages : 452
Date d'inscription : 17/07/2013
Localisation : Sigogne (16 )

MessageSujet: Re: Une année particulière   Ven 1 Juin - 8:39

Et bien je voie que je ne suis pas le seul ! En Charente comme presque partout ailleurs, floraison catastrophique, hampes bien plus courtes,avec moins de fleurs, et sur environ 60% des touffes .... aucune fleur !! Seuls les "vieux" iris ont donné une floraison normale avec même parfois des hauteurs supérieures de 10 à 15 cm. En un peu plus de 30 ans c'est la 1ere fois que ça m'arrive .
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ferme-des-iris.com/
Carphook

avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 23/05/2014

MessageSujet: Re: Une année particulière   Ven 8 Juin - 15:19

Le bilan est lourd cette année concernant les pertes (pourriture). Absent 3 semaines début avril, à un moment clé du développement des iris, le retour a été dramatique. La pourriture bactérienne bien installée c'est attaquée aux rhizomes plantés en 2016 et 2017. Rien sur toutes les autres touffes. Dans le même temps une prolifération de limaces venues de je ne sais où, a certainement une responsabilité dans la propagation fulgurante de la pourriture. Elles se sont données à coeur joie sur les feuilles des nouveaux rhizomes.
Tous les rhizomes sont plantés dans un mélange terreau plantation/terre et allégée avec du sable, donc très bien drainés. Pas d'excès d'humidité constaté aux pieds de ces rhizomes. Le problème vient d'ailleurs. Pourquoi les iris plantés en 2015 et avant n'ont pas été touchés ni même attaqués par les limaces. Je ne comprends pas...
L'exposition est la même. Des rhizomes avec 5 voir 6 pousses ont été totalement contaminés et définitivement perdus. J'essaie de comprendre, il me parait bien difficile de tirer des conclusions.

A côté de cela les autres pieds ont très bien fleuri, de belles et nombreuses hampes bien chargées et surtout de grosses fleurs. Quelques bizarrerie sur les fleurs, mais pas de bouton avortés ou feuilles recroquevillées, plissées.

2018 côté maladie...pas bon du tout.
2018 côté floraison...une belle année qui l'aurait été davantage sans la pourriture.
Première fleur le 27 avril et dernière aujourd'hui avec un record battu (post).

Carphook
Revenir en haut Aller en bas
gerard raffaelli
Modérateur
avatar

Messages : 1675
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : Touraine

MessageSujet: Re: Une année particulière   Mar 12 Juin - 14:02

Chez moi, peu de pourriture (un peu quand même) mais très peu de floraison.
Même constat, l'explication est difficile.
Pour la pourriture bactérienne, les modes d'entrée de la bactérie sont divers (rhizome, tiges, aisselle des branches) au point qu'il est difficile de prétendre que "la bactérie est toujours présente dans la terre".
Pourquoi tel massif est attaqué et pas tel autre ? Mystère. Les variétés récentes sont elles plus sensibles que les vieilles ? Difficile à dire. Il faudrait des observations multiples et approfondies pour en juger. On a parfois évoqué la consanguinité croissante dans les croisements qui pourrait être un facteur d'affaiblissement. Mais cela varie considérablement d'une région l'autre, d'un terrain à l'autre.

_________________
"On a deux vies, la seconde commence le jour où on a pris conscience qu'on n'en avait qu'une"
Confucius
Revenir en haut Aller en bas
Lisa

avatar

Messages : 1595
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 62
Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: Une année particulière   Mar 12 Juin - 14:44

Ici, pas mal de cas de pourriture dans mon 1er jardin (celui qui en avait eu il y a quelques années), c'est donc ressorti .... d'où sinon de la terre ?? Iris fatigués, serrés et envahis de mauvaises herbes. Côté champs, pas de cas sur mes semis sauf sur une petite parcelle très précise où j'ai repiqué des semis théoriquement indemnes .... je cherche donc l'explication parmi des tas de possibilités :
- bêché à la main avec bêche non désinfectée (contrairement aux autres outils) ayant servi en haut.
- ajout de sable et de terreau du commerce potentiellement porteur : d'où vient le terreau ? de compost ? compost de déchets verts ?  à la déchetterie les particuliers apportent leurs déchets de plantes (avec iris éventuellement)....
- les mêmes chaussures pour aller d'un jardin à l'autre et à de nombreuses reprises ....
- etc ....
Revenir en haut Aller en bas
http://leschatsdhemera.blogspot.com/
gerard raffaelli
Modérateur
avatar

Messages : 1675
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : Touraine

MessageSujet: Re: Une année particulière   Mar 12 Juin - 14:50

Dans une bordure à l'extérieur, envahie d'herbes, pas la moindre pourriture. Des variétés anciennes pour la plupart.
Quand la pourriture commence par le bouton terminal, sans aucune trace ailleurs sur la tige ou le rhizome (dans un premier temps, car ça descend vite), comment imaginer que la bactérie vienne de la terre ? Pourtant, on recommande fréquemment (quand on peut et que le terrain infecté a été nettoyé) de remuer, d'aérer la terre, car la bactérie supporterait difficilement d'être à l'air.
On ne peut quand même pas travailler dans les champs en tenue stérile…

_________________
"On a deux vies, la seconde commence le jour où on a pris conscience qu'on n'en avait qu'une"
Confucius
Revenir en haut Aller en bas
Lisa

avatar

Messages : 1595
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 62
Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: Une année particulière   Mar 12 Juin - 18:18

On peut imaginer que la bactérie en provenance de la terre s'est installée sur ou dans l'iris qui, dans un premier temps, est seulement porteur dans toutes ses parties y compris jusqu'au bout des tiges, et que, par temps propice, elle se multiplie à n'importe quel endroit y compris sur la tige ....
C'est vrai qu'il est difficile de penser à chaque détail, mais les moyens de transporter une bactérie sont multiples .... j'ai pensé aussi au cultivateur qui avait repris mon bêchage et qui pouvait sortir aussi bien d'un champs de patates ! Et il est vrai que j'ai des iris à l'abandon depuis des années dans un coin à priori sans bactérie, et que ces iris disparus dans les herbes mais qui fleurissent une fois sur deux, n'ont pas de pourriture (ils ont installés à la va vite, sans travailler la terre)....
Revenir en haut Aller en bas
http://leschatsdhemera.blogspot.com/
Flandiris



Messages : 460
Date d'inscription : 15/12/2013

MessageSujet: Re: Une année particulière   Mar 12 Juin - 20:26

Je ne serais pas surpris si, à part de la bactérie Erwinia, d'autres organismes de nature fongique ou pseudo-fongique tel que Phytophthora, Pythium et peut-être même botrytis seraient impliqués dans les épidémies de "soft-rot", telles qu'on les a eu cette année et lors de l'"annis horribilis" d'il y a deux ans (trois déjà?), en particulier quand ce n'est pas le rhizôme qui est attaqué en premier lieu mais toutes les autres parties de la plante, y compris les boutons et les fleurs. Pluies abondantes et une forte humidité aérienne associée à de hautes températures semblent favoriser le développement des maladies associées à ces organismes (voir la maladie de tomates, des pommes de terre, des fraises etc. etc.). Etonnant quand-même qu'on ne retrouve pas d'informations là-dessus.

En plus, si toutes les précautions que l'on peut prendre, en étant des amateurs d'iris bien motivés, ne suffisent pas pour éviter les épidémies de pourriture dans nos plantations d'iris, cela m'oblige à conclure que les "grands iris" ont un majeur problème. Ceci dit, il est évident aussi à mon avis que cela empêche un plus grand intérêt pour les iris du grand public. Nous, les hybrideurs européens, ont encore beaucoup de travail à (re)faire.
Revenir en haut Aller en bas
Lisa

avatar

Messages : 1595
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 62
Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: Une année particulière   Mar 12 Juin - 20:54

Je suis aussi de ton avis, on ne sait pas très précisément ce qu'on a en définitive .... il peut sans doute y avoir aussi d'autres bactéries d'ailleurs .... sans analyse, difficile à dire ....
Revenir en haut Aller en bas
http://leschatsdhemera.blogspot.com/
gerard raffaelli
Modérateur
avatar

Messages : 1675
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : Touraine

MessageSujet: Re: Une année particulière   Mer 13 Juin - 17:37

On a quand même des études sur Pectobacterium carotovorum (le nouveau nom d'Erwinia) notamment parce qu'elle s'attaque aux pommes de terre. J'ai donné les références dans l'article que j'ai fait pour iris et bulbeuses et qui est consultable sur le site.
Il semble qu'il y ait plusieurs souches d'origine géographique différentes.
Mais que ce soit la tige, les boutons ou le rhizome qui soient attaqués, l'odeur caractéristique permet bien d'imputer la chose à cette bactérie.
C'est sûr, si on ne maîtrise pas cette cochonnerie, on est mal.
Il serait quand même intéressant que les programmes d'hybridation sélectionnent aussi des variétés résistantes (comme on le fait pour les légumes !!)

_________________
"On a deux vies, la seconde commence le jour où on a pris conscience qu'on n'en avait qu'une"
Confucius
Revenir en haut Aller en bas
Flandiris



Messages : 460
Date d'inscription : 15/12/2013

MessageSujet: Re: Une année particulière   Mer 13 Juin - 17:49

L'odeur caractéristique ne serait-elle pas associée à une plante d'iris pourrie tout-court plutôt que à Pectobacterium/Erwinia? Il me semble qu'une pomme de terre pourrie a une autre odeur qu'un iris pourri Suspect .
Revenir en haut Aller en bas
Lisa

avatar

Messages : 1595
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 62
Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: Une année particulière   Mer 13 Juin - 21:29

De toute façon, tout ce qui est pourri pue, ce n'est pas vraiment une preuve de quoi que ce soit et je me range du côté de Flandiris pour l'odeur d'iris pourri tout court, d'ailleurs quand on a un abcès, l'odeur du pus est la même quelle que soit la bactérie .... mais bon, ça ce n'est pas le plus important .... quand à sélectionner des iris résistants, à part faire des OGM, je ne vois pas ....
J'ai passé la journée à agrandir l'infirmerie ! J'ai abandonné l'antibio car trop à traiter donc trop coûteux  ... Je me lance à l'eau de Javel moi aussi, on verra bien .... Qui peut me dire jusqu'à quelle dilution et quelle durée maxi vous avez testé sans abimer les iris ? Là, je fais du 10% et 1/2h ou un peu plus .... mais je me demande si ça suffit ....
Revenir en haut Aller en bas
http://leschatsdhemera.blogspot.com/
RMartin

avatar

Messages : 494
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Une année particulière   Ven 15 Juin - 11:17

Je viens d'extraire un rhizome dont les feuilles commençaient à se coucher. Pas de pourriture au niveau de la section, rhizome correct exception faite de 3 trous bien apparents. La pourriture était établie au bas d'une feuille. Y a-t-il un rapport entre ces perforations et la pourriture ??

Revenir en haut Aller en bas
Lisa

avatar

Messages : 1595
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 62
Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: Une année particulière   Ven 15 Juin - 13:11

Ce sont les trous des racines qui ont disparu, on dirait que c'est mou juste autour, non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://leschatsdhemera.blogspot.com/
RMartin

avatar

Messages : 494
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Une année particulière   Ven 15 Juin - 13:59

OK Lisa,
tu as sans doute raison. Ouiiiii, ça commençait à s'amollir autour. Bien vu !
Saleté de pourriture ! 260836 Des plants et un parterre qui n'en ont jamais connu par le passé ! J'ai l'impression que la bactérie peut rester en sommeil dans les rhizomes pendant très longtemps. Des années ??
Revenir en haut Aller en bas
Lisa

avatar

Messages : 1595
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 62
Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: Une année particulière   Ven 15 Juin - 18:32

Pendant très longtemps oui, ce n'est pas impossible .... 260836
Revenir en haut Aller en bas
http://leschatsdhemera.blogspot.com/
gerard raffaelli
Modérateur
avatar

Messages : 1675
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : Touraine

MessageSujet: Re: Une année particulière   Sam 16 Juin - 16:29

La pluie récurrente n'arrange rien. Hier encore 5 rhizomes (des entrées 2017) atteints.
Pratiquement tous les cas de pourriture se caractérisent par l'atteinte de la tige florale (défleurie). Je vais bientôt pouvoir me féliciter de la médiocre floraison de cette année.
Question à 1000€ : la bactérie vole-t-elle ?

_________________
"On a deux vies, la seconde commence le jour où on a pris conscience qu'on n'en avait qu'une"
Confucius
Revenir en haut Aller en bas
ROLAND
Modérateur


Messages : 659
Date d'inscription : 11/09/2013
Localisation : GERS

MessageSujet: Re: Une année particulière   Sam 16 Juin - 16:55

Je reviens du jardin (deux jours sans pluie) : quelques tiges touchées par la pourriture, pour le moment pas de rhizomes présentant des signes de pourriture. Mon terrain est très en pente, les rangées très espacées et n'avait connu que les céréales.
Revenir en haut Aller en bas
http://les-iris-de-laymont.jimdo.com/
gerard raffaelli
Modérateur
avatar

Messages : 1675
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : Touraine

MessageSujet: Re: Une année particulière   Sam 16 Juin - 16:59

Question : quand aucun rhizome en terre ne manifeste d'attaque de la bactérie, d'où vient la bactérie qui attaque les tiges ? L'idée selon laquelle elle serait propagée par des insectes piqueurs serait recevable s'il y avait un foyer primitif où ces insectes pourraient s'approvisionner. Sinon ?

_________________
"On a deux vies, la seconde commence le jour où on a pris conscience qu'on n'en avait qu'une"
Confucius
Revenir en haut Aller en bas
Lisa

avatar

Messages : 1595
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 62
Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: Une année particulière   Sam 16 Juin - 17:11

Les bactéries sont trop lourdes pour voler .... seuls les virus peuvent je crois et pas tous et pas loin (éternuements-grippe par exemple) .... Concernant Roland et ses milliers de rhizomes plantés dans son nouveau champs, je suppose que les rhizomes n'ont pas tous été désinfectés un à un et dans des conditions très méticuleuses, brossés etc (et on n'a pas la preuve de l'éradication par l'eau de javel)... Le fait que les tiges soient touchées et pas les rhizomes n' a aucune signification à mon sens .... Si la bactérie est présente sur l'iris au départ, elle peut suivre la montée de la hampe et s'exprimer sur ce tissu tendre et favorable lors de conditions particulières comme cette année .... c'est pareil chez moi .... Quand je suis arrivée chez moi, il y avait 2 touffes d'iris très vieilles que j'ai ignorées pendant au moins 25 ans jusqu'à ce que je m'intéresse aux iris .... jamais dédoublées (Alcazar et un IB), il n'y a jamais eu de pourriture .... les premiers iris que j'ai planté provenaient de chez une voisine, il n'y a jamais eu de pourriture non plus .... la pourriture est apparue quand j'ai installé les premiers iris achetés chez des producteurs .... Ceci me confirme qu'il y a des terres sans bactérie, jusqu'à ce qu'on l'y amène ....
Revenir en haut Aller en bas
http://leschatsdhemera.blogspot.com/
Lisa

avatar

Messages : 1595
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 62
Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: Une année particulière   Sam 16 Juin - 17:12

gerard raffaelli a écrit:
Question : quand aucun rhizome en terre ne manifeste d'attaque de la bactérie, d'où vient la bactérie qui attaque les tiges ? L'idée selon laquelle elle serait propagée par des insectes piqueurs serait recevable s'il y avait un foyer primitif où ces insectes pourraient s'approvisionner. Sinon ?
Pourquoi pas aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
http://leschatsdhemera.blogspot.com/
gerard raffaelli
Modérateur
avatar

Messages : 1675
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : Touraine

MessageSujet: Re: Une année particulière   Sam 16 Juin - 17:16

Lisa a écrit:
Ceci me confirme qu'il y a des terres sans bactérie, jusqu'à ce qu'on l'y amène ....

C'est possible. Ça mériterait une étude approfondie et une réflexion sur la diffusion de la bactérie et nos pratiques

_________________
"On a deux vies, la seconde commence le jour où on a pris conscience qu'on n'en avait qu'une"
Confucius
Revenir en haut Aller en bas
Lisa

avatar

Messages : 1595
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 62
Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: Une année particulière   Sam 16 Juin - 19:37

Pour l'instant, ce que j'ai pu conclure de ma courte expérience, c'est qu'à priori la terre qui n'a connu ni iris ni plantes à Erwinia, est potentiellement saine, que cette bactérie semble résistante en dehors de l'hôte et qu'on peut donc la transporter et provoquer des contaminations indirectes par le matériel, les mains, les chaussures pour ce qui concerne l'homme, et probablement d'autres vecteurs sur de courtes distances comme ces saloperies de limaces ! Je vais tester la désinfection à l'eau de javel sur la durée après avoir replanté en terrain "vierge" (à priori).... c'est bien compliqué ....
Revenir en haut Aller en bas
http://leschatsdhemera.blogspot.com/
Flandiris



Messages : 460
Date d'inscription : 15/12/2013

MessageSujet: Re: Une année particulière   Dim 17 Juin - 11:06

Plutôt illustratif je pense pour indiquer que ça ne vient pas du sol. Encore un croisement perdu Sad.
Pourquoi on est si persuadé que Erwinia serait la cause, s'il y a tant d'éléments qui ne collent pas !?!? Il vaut mieux penser "hors de la boite" et ici la boite c'est clairement Erwinia.

Jusqu'à la preuve du contraire je maintiens l'hypothèse d'une nature fongique. Pour un nombre important d'autres plantes les maladies de pourriture d'origine fongique au niveau du feuillage et surtout au niveau du pied de la plante sont nombreuses et bien connu des professionnels.


Revenir en haut Aller en bas
ROLAND
Modérateur


Messages : 659
Date d'inscription : 11/09/2013
Localisation : GERS

MessageSujet: Re: Une année particulière   Dim 17 Juin - 11:40

Je serais assez d'accord, le phénomène  de pourriture par les tiges n'apparait qu'en période de très forte humidité
Revenir en haut Aller en bas
http://les-iris-de-laymont.jimdo.com/
Lisa

avatar

Messages : 1595
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 62
Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: Une année particulière   Dim 17 Juin - 13:27

Je ne suis pas contre non plus .... J'ai beaucoup de tiges pourries en des lieux où je n'ai jamais vu de rhizomes pourris, c'est quand même un peu bizarre cette quantité de tiges pourries ... Néanmoins si on laisse faire, quand ça arrive au rhizome, il se lyse de la même manière qu'avec Erwinia ....
Revenir en haut Aller en bas
http://leschatsdhemera.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une année particulière   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une année particulière
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Près de sept millions de visiteurs chaque année à la tour Eiffel
» bonne année
» Joyeux noël et bonne année à toutes et à tous
» passionné des années 50 60 70
» Meilleur temps de l'année pour les visites....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Iris et autres fleurs à bulbes :: Mais encore ... :: Floraison 2018-
Sauter vers: